Les chanterelles en tube

Cuisson simple à la poêle.

  1. Nettoyer les champignons en les brossant avec un pinceau ou les passer sous l’eau.
  2. Laisser les champignons entiers.
  3. Mettre une poêle à haute intensité avec un filet d’huile.
  4. Ajouter les champignons lorsque la poêle est bien chaude et cuire jusqu’à ce que les champignons relâchent leur eau.
  5. Diminuer ensuite l’intensité à moyenne et cuire entre 5 et 10 minutes.
  6. Saler et poivrer.
  7. Assurez-vous d’arroser vos morceaux de champignon avec de l’eau à quelques reprises pour éviter de les brûler. Ces derniers vont absorber le liquide et vont cuire correctement jusqu’au centre et cela fera ressortir les saveurs.
  8. Éviter de mettre de l’eau vers la fin de votre temps de cuisson afin de pouvoir bien dorer vos morceaux de champignon.
  9. Une fois votre temps de cuisson terminé, éteindre le feu, mettre la poêle de côté, déglacer avec du beurre et envelopper les champignons.
  10. Laisser reposer 1 minute ou 2 avant de servir.

***Attention, les temps de cuisson pour les champignons sauvages ne sont pas des références pour le plaisir, c’est pour vous empêcher d’être malade. Personnellement, je mets toujours une alarme et j’évite de me fier à mon instinct. Dites-vous que mal cuire un champignon sauvage, c’est comme mal cuire une viande, c’est risqué et en plus, vous n’obtiendrez pas la meilleur saveur !

***Attention 2, commencez à consommer des produits sauvages en petite quantité pour laisser votre corps s’habituer.

Pour d’autres recommandations sur la consommation des champignons sauvages, consultez cette fiche informative du MAPAQ.

Sur ce, à vos fourchettes et à vos alarmes 😉

Les bolets (type Leccinum)

Cuisson simple à la poêle.

  1. Nettoyer les champignons et couper en lamelle d’environ 1 cm d’épaisseur.
  2. Mettre une poêle à haute intensité avec un filet d’huile.
  3. Ajouter les champignons lorsque la poêle est bien chaude et cuire jusqu’à ce que les champignons relâchent leur eau.
  4. Diminuer ensuite l’intensité à bas-moyen et cuire entre 10 et 15 minutes.
  5. Saler et poivrer.
  6. Assurez-vous d’arroser vos morceaux de champignon avec de l’eau de régulièrement pour éviter de les brûler. Ces derniers vont absorber le liquide et vont cuire correctement jusqu’au centre et cela fera sortir les saveurs.
  7. Éviter de mettre de l’eau vers la fin de votre temps de cuisson afin de pouvoir bien dorer vos morceaux de champignon.
  8. Une fois votre temps de cuisson terminé, déglacer avec du beurre, envelopper les champignons, éteindre le feu et mettre la poêle de côté.
  9. Laisser reposer 1 minute ou 2 avant de servir.

***Attention, les temps de cuisson pour les champignons sauvages ne sont pas des références pour le plaisir, c’est pour vous empêcher d’être malade. Personnellement, je mets toujours une alarme et j’évite de me fier à mon instinct. Dites-vous que mal cuire un champignon sauvage, c’est comme mal cuire une viande, c’est risqué et en plus, vous n’obtiendrez pas la meilleur saveur !

***Attention 2, commencez à consommer des produits sauvages en petite quantité pour laisser votre corps s’habituer.

Pour d’autres recommandations sur la consommation des champignons sauvages, consultez cette fiche informative du MAPAQ.

Sur ce, à vos fourchettes et à vos alarmes 😉

Le lactaire couleur de suie

Cuisson simple à la poêle.

  1. Nettoyer les champignons en les brossant avec un pinceau ou les nettoyer avec un linge humide.
  2. Laisser les petits et moyens champignons entiers et couper les plus gros en morceaux.
  3. Mettre une poêle à haute intensité avec un filet d’huile.
  4. Ajouter les champignons lorsque la poêle est bien chaude et cuire jusqu’à ce que les champignons relâchent leur eau.
  5. Diminuer ensuite l’intensité à moyenne et cuire entre 5 et 10 minutes.
  6. Saler et poivrer.
  7. Assurez-vous d’arroser vos morceaux de champignon avec de l’eau à quelques reprises pour éviter de les brûler. Ces derniers vont absorber le liquide et vont cuire correctement jusqu’au centre et cela fera ressortir les saveurs.
  8. Éviter de mettre de l’eau vers la fin de votre temps de cuisson afin de pouvoir bien dorer vos morceaux de champignon.
  9. Une fois votre temps de cuisson terminé, déglacer avec du beurre, envelopper les champignons, éteindre le feu et mettre la poêle de côté.
  10. Laisser reposer 1 minute ou 2 avant de servir.

***Attention, les temps de cuisson pour les champignons sauvages ne sont pas des références pour le plaisir, c’est pour vous empêcher d’être malade. Personnellement, je mets toujours une alarme et j’évite de me fier à mon instinct. Dites-vous que mal cuire un champignon sauvage, c’est comme mal cuire une viande, c’est risqué et en plus, vous n’obtiendrez pas la meilleur saveur !

***Attention 2, commencez à consommer des produits sauvages en petite quantité pour laisser votre corps s’habituer.

Pour d’autres recommandations sur la consommation des champignons sauvages, consultez cette fiche informative du MAPAQ.

Sur ce, à vos fourchettes et à vos alarmes 😉

Les champignons séchés

Cuisson simple à la poêle.

Il est important de bien cuire les champignons sauvages frais, car l’eau qu’ils contiennent peuvent contenir des pathogènes puisqu’ils ont poussés dans la nature. Cependant, le fait de sécher les champignons nous permet de pouvoir les cuisiner sans risque d’une mauvaise cuisson.

  1. Tremper les champignons dans une eau légèrement plus froide que tiède pendant au moins 20 à 30 minutes. Si vous n’avez pas le choix de le faire à l’eau froide, laisser tremper 1 heure.
    • Éviter de les tremper à l’eau chaude, car cela pourrait rendre les champignons plus visqueux.
  2. Retirer les champignons de l’eau et les éponger.
    • Il est possible d’utiliser l’eau de trempage pour un bouillon ou une sauce. Dans ce cas, il faut éviter de mettre trop d’eau afin de retirer le maximum de saveur.
  3. Mettre les champignons dans une poêle à feu moyen-vif avec le gras de votre choix.
  4. Saler et poivrer.
  5. Cuire les champignons en brassant régulièrement jusqu’à ce qu’ils aient une belle couleurs dorée.
  6. Éteindre le feu, mettre la poêle de côté, déglacer avec du beurre et envelopper les champignons.
  7. Laisser reposer 1 minute ou 2 avant de servir.

***Attention, commencez à consommer des produits sauvages en petite quantité pour laisser votre corps s’habituer.

Pour d’autres recommandations sur la consommation des champignons sauvages, consultez cette fiche informative du MAPAQ.

Sur ce, à vos fourchettes 😉

Les bolets du genre Suillus

Cuisson simple à la poêle.

  1. Une partie des bolets du genre Suillus possèdent une peau qui est visqueuse. Les indications suivantes concernent ces champignons. Pour les Suillus qui ne sont pas visqueux, passer à l’étape 2 immédiatement.
    • Il est nécessaire de peler la peau visqueuse sur le chapeau et le long du pied pour éviter une mauvaise expérience de consommation. Il faut également rincer le couteau et ses doigts de temps à autres puisque la matière visqueuse du champignon peu causer des problèmes gastro-intestinaux. On ne prend aucune chance !
  2. Couper en lamelle d’environ 1 cm d’épaisseur.
  3. Mettre une poêle à haute intensité avec un filet d’huile.
  4. Ajouter les champignons lorsque la poêle est bien chaude et cuire jusqu’à ce que les champignons relâchent leur eau.
  5. Diminuer ensuite l’intensité à bas-moyen et cuire entre 10 et 15 minutes.
  6. Saler et poivrer.
  7. Assurez-vous d’arroser vos morceaux de champignon avec de l’eau de régulièrement pour éviter de les brûler. Ces derniers vont absorber le liquide et vont cuire correctement jusqu’au centre et cela fera également sortir les saveurs.
  8. Éviter de mettre de l’eau vers la fin de votre temps de cuisson afin de pouvoir bien dorer vos morceaux de champignon.
  9. Une fois votre temps de cuisson terminé, déglacer avec du beurre, envelopper les champignons, éteindre le feu et mettre la poêle de côté.
  10. Laisser reposer 1 minute ou 2 avant de servir.

***Attention, les temps de cuisson pour les champignons sauvages ne sont pas des références pour le plaisir, c’est pour vous empêcher d’être malade. Personnellement, je mets toujours une alarme et j’évite de me fier à mon instinct. Dites-vous que mal cuire un champignon sauvage, c’est comme mal cuire une viande, c’est risqué et en plus, vous n’obtiendrez pas la meilleur saveur !

***Attention 2, commencez à consommer des produits sauvages en petite quantité pour laisser votre corps s’habituer.

Pour d’autres recommandations sur la consommation des champignons sauvages, consultez cette fiche informative du MAPAQ.

Sur ce, à vos fourchettes et à vos alarmes 😉

Le pied de mouton

Hydne sinué ou hydne ombiliqué
Saveur douce, fruitée et parfois avec une légère amertume.

Cuisson simple au four.

  1. Préchauffer le four à 400 degré Fahrenheit.
  2. Nettoyer les champignons en évitant de toucher les aiguillons, car ceux-ci tombent facilement. Tapoter plutôt sur le dessus du chapeau pour enlever les débris dans les aiguillons. Pour le dessus du chapeau, essuyer avec un linge humide ou une brosse à champignon.
  3. Mettre les champignons à l’envers, le chapeau vers le bas et le pied vers le haut, dans un plat allant au four.
  4. Disperser des noix de beurre et ajouter un peu d’eau.
  5. Saler et poivrer.
  6. Mettre au four pendant 15 minutes.
  7. Retirer le plat du four et avec une cuillère, retirer l’excès de beurre.
  8. Enfourner à nouveau quelques minutes pour rendre les champignons plus fermes et croustillants.
  9. Retirer le plat du four et laisser refroidir un peu avant de servir.

À noter que ce champignon est très bon réchauffé!

***Attention, les temps de cuisson pour les champignons sauvages ne sont pas des références pour le plaisir, c’est pour vous empêcher d’être malade. Personnellement, je mets toujours une alarme et j’évite de me fier à mon instinct. Dites-vous que mal cuire un champignon sauvage, c’est comme mal cuire une viande, c’est risqué et en plus, vous n’obtiendrez pas la meilleur saveur !

***Attention 2, commencez à consommer des produits sauvages en petite quantité pour laisser votre corps s’habituer.

Pour d’autres recommandations sur la consommation des champignons sauvages, consultez cette fiche informative du MAPAQ.

Sur ce, à vos fourchettes et à vos alarmes 😉

Les cèpes

Cuisson simple à la poêle.

  1. Nettoyer les champignons en les brossant avec un pinceau ou utilisez un linge humide.
  2. Couper en morceaux d’environ 1 cm d’épaisseur ou trancher sur la hauteur pour avoir un bel effet visuel.
  3. Mettre une poêle à haute intensité avec un filet d’huile.
  4. Ajouter les champignons lorsque la poêle est bien chaude et cuire jusqu’à ce que les champignons relâchent leur eau.
  5. Diminuer ensuite l’intensité moyen-élevé et cuire entre 5 et 10 minutes.
  6. Saler et poivrer.
  7. Assurez-vous d’arroser vos morceaux de champignon avec de l’eau à une ou deux reprises pour éviter de les brûler. Ces derniers vont absorber le liquide et vont cuire correctement jusqu’au centre.
  8. Éviter de mettre de l’eau vers la fin de votre temps de cuisson afin de pouvoir bien dorer vos morceaux de champignon.
  9. Une fois votre temps de cuisson terminé, déglacer avec du beurre, envelopper les champignons, éteindre le feu et mettre la poêle de côté.
  10. Laisser reposer 1 minute ou 2 avant de servir.

***Attention, les temps de cuisson pour les champignons sauvages ne sont pas des références pour le plaisir, c’est pour vous empêcher d’être malade. Personnellement, je mets toujours une alarme et j’évite de me fier à mon instinct. Dites-vous que mal cuire un champignon sauvage, c’est comme mal cuire une viande, c’est risqué et en plus, vous n’obtiendrez pas la meilleur saveur !

***Attention 2, commencez à consommer des produits sauvages en petite quantité pour laisser votre corps s’habituer.

Pour d’autres recommandations sur la consommation des champignons sauvages, consultez cette fiche informative du MAPAQ.

Sur ce, à vos fourchettes et à vos alarmes 😉

Le champignon homard

Cuisson simple à la poêle.

  1. Nettoyer les champignons et couper en lamelle d’environ 1 cm d’épaisseur.
  2. Mettre une poêle à haute intensité avec un filet d’huile.
  3. Ajouter les champignons lorsque la poêle est bien chaude et cuire jusqu’à ce que les champignons relâchent leur eau.
  4. Diminuer ensuite l’intensité à bas-moyen et cuire entre 10 et 15 minutes.
  5. Saler et poivrer.
  6. Assurez-vous d’arroser vos morceaux de champignon avec de l’eau de régulièrement pour éviter de les brûler. Ces derniers vont absorber le liquide et vont cuire correctement jusqu’au centre et cela fera sortir les saveurs.
  7. Éviter de mettre de l’eau vers la fin de votre temps de cuisson afin de pouvoir bien dorer vos morceaux de champignon.
  8. Une fois votre temps de cuisson terminé, déglacer avec du beurre, envelopper les champignons, éteindre le feu, mettre la poêle de côté.
  9. Laisser reposer 1 minute ou 2 avant de servir.

***Attention, les temps de cuisson pour les champignons sauvages ne sont pas des références pour le plaisir, c’est pour vous empêcher d’être malade. Personnellement, je mets toujours une alarme et j’évite de me fier à mon instinct. Dites-vous que mal cuire un champignon sauvage, c’est comme mal cuire une viande, c’est risqué et en plus, vous n’obtiendrez pas la meilleur saveur !

***Attention 2, commencez à consommer des produits sauvages en petite quantité pour laisser votre corps s’habituer.

Pour d’autres recommandations sur la consommation des champignons sauvages, consultez cette fiche informative du MAPAQ.

Sur ce, à vos fourchettes et à vos alarmes 😉